Secrétaire nonchalant

 
Un meuble futé
Secrétaire nonchalant

Qui a de nos jours encore besoin d’un bureau avec de grands tiroirs et de grands casiers de rangement ? Un secrétaire fait beaucoup plus décontracté.

Faites une évaluation
Faites une évaluation
Faites une évaluation
Faites une évaluation
Faites une évaluation
0 Evaluations
Merci pour votre évaluation Cette fonction ne peut être utilisée que si les cookies ont été activés.
0 Evaluations

Degré de difficulté

Coûts

Temps nécessaire

Les grands tiroirs et les grands casiers de rangement font désormais partie du passé – de nos jours où tout devient plus compact, notre secrétaire vous offre suffisamment de place pour votre ordinateur portable et quelques feuilles de notes. Et cela contribue amplement à laisser une impression stylée dans votre chambre de travail.

La conception intérieure est intéressante : deux cloisons intermédiaires disposées longitudinalement sur le plan de travail forment un chemin de câbles obturé par un couvercle non fixé. Nous utilisons l’espace creux entre la plaque de recouvrement en haut et le plateau de table en bas pour une fixation discrète au mur.

Les assemblages collés décrits ici demandent un peu d’expérience. Les assemblages vissés sont en revanche plus simples, mais restent visibles de l’extérieur.

La notice de montage suivante est basée sur un panneau en bois de hêtre collé d’une épaisseur de 20 mm. Si vous devez utiliser d’autres matériaux ou d’autres épaisseurs, vous devez adapter la nomenclature en conséquence.

Faites vous couper les panneaux nécessaires sur mesure dans une grande surface de bricolage ou auprès de votre menuisier.

  • Easy
    Outils Easy
    Lorsque vous voulez la simplicité.
  • Universal
    Outils Universal
    La polyvalence pour plus de possibilités.
  • Advanced
    Outils Advanced
    Lorsque vous cherchez la simplicité.

Outils électroportatifs requis:

Outils:

  • Assortiment de mèches à bois
  • Mèche à façonner de 25 mm
  • Scie-trépan de 68 mm
  • Fraise à lamer
  • Tourillons de 8 mm
  • Colle pour bois, chiffon de tissu, éponge
  • Papier abrasif, grains 120–240, éponge
  • Mètre pliant, crayon tendre, gomme, taille-crayon
  • Teinture, pistolet à peinture ou balle d’étoffe
  • Tréteaux

Matériaux nécessaires:

  • Panneau de bois collé, hêtre
  • Vis à tête fraisée
  • Teinture et vernis

Afficher la liste de matériel détaillée

Pos.

Pcs.

Désignation

Longueur

Largeur

Epaisseur

Matériau

0

1

Embase

800 mm

600 mm

20 mm

Bois collé en hêtre

1

2

Côtés

350 mm

100 mm

20 mm

Bois collé en hêtre

2

2

Cloisons

760 mm

80 mm

20 mm

Bois collé en hêtre

3

1

Plaque de recouvrement avant

760 mm

120 mm

20 mm

Bois collé en hêtre

4

1

Plaque de recouvrement arrière

760 mm

40 mm

20 mm

Bois collé en hêtre

5

2

Barres d’accrochage

750 mm

35 mm

20 mm

Bois collé en hêtre

6

1

Couvercle

755 mm

145 mm

20 mm

Bois collé en hêtre

7

2

Supports de couvercle

760 mm

40 mm

8 mm

Bois collé en hêtre

8

2

Pieds

955 mm

80 mm

20 mm

Bois collé en hêtre

9

6

Vis à tête fraisée, 3 x 17 mm

10

env. 11

Vis à tête fraisée, 4 x 50 mm

11

env. 12

Vis à tête fraisée, 4 x 35 mm

1

Perçage des trous de tourillons dans les cloisons intermédiaires et les plaques de recouvrement

1 - Perçage des trous de tourillons dans les cloisons intermédiaires et les plaques de recouvrement
Perçage des trous de tourillons dans les cloisons intermédiaires et les plaques de recouvrement Perçage des trous de tourillons dans les cloisons intermédiaires et les plaques de recouvrement

Positionnez tout d’abord les cloisons intermédiaires et les plaques de recouvrement telles qu’elles doivent être collées plus tard : respectivement la cloison intermédiaire sous la plaque de recouvrement. Repérez à l’aide d’un crayon la position des pièces, à l’aide d’un symbole de triangle, de façon à ce que vous sachiez toujours où sont positionnées les différentes pièces.

Dans le cas d’assemblages en coin ou en T de ce type, il est fortement recommandé d’utiliser un gabarit de perçage et des pointes de traçages appelées centreurs pour tourillons. Le mesurage et le repérage seuls ne permettent pas de garantir un positionnement assez précis des trous de tourillons, afin que ceux-ci soient parfaitement superposés par la suite !

Percez à l’aide de la perceuse et d’une mèche à bois de 8 mm dans l’arête frontale concernée des cloisons intermédiaires respectivement trois trous de tourillons dont vous reportez la position sur la face inférieure des plaques de recouvrement à l’aide de centreurs pour tourillons. Lors du perçage des trous de tourillons, appliquez la pointe de centrage du foret sur ce repère.

Un gabarit de perçage est une aide au perçage qui est fixée sur la pièce au moyen d’un dispositif à visser. Il permet de guider le foret perpendiculairement dans le bois à travers une manchette métallique. Si vous ne travaillez pas avec un gabarit, percez dans tous les cas tout d’abord les trous dans les faces frontales. Ici il y a plutôt possibilité que le foret ne pénètre pas de façon exactement perpendiculaire dans le bois. Si vous percez dans la surface, cette probabilité est moindre, étant donné que vous percez perpendiculairement par rapport aux veines du bois.

Le centreur pour tourillons est une broche métallique avec une pointe de traçage. Insérez la broche dans les trous du côté frontal dont vous souhaitez reporter les positions. Pour ce faire, pressez la pièce prépercée dans sa position précise à fleur contre la surface de la contrepartie.

Conseils concernant les tourillons :

Percez les deux pièces à assembler à l’aide d’une mèche à bois correspondant au diamètre des tourillons. Les deux profondeurs de perçage doivent correspondre ensembles à la longueur du tourillon plus 2 mm. Pour cette raison, utilisez de préférence des forets avec une pointe de centrage et une butée de profondeur ; il s’agit d’une bague de butée avec une vis sans tête qui est fixée sur le foret afin d’obtenir la profondeur de perçage souhaitée. Ne percez jamais plus loin que les deux tiers de l’épaisseur du matériau ! Les tenons plats sont plus pratiques que les tourillons décrits ici. Ils sont constitués pour l’essentiel de fibres de bois pressées, gonflent dans les fentes fraisées en ajoutant de la colle et garantissent ainsi un assemblage extrêmement résistant. Inconvénient pour le constructeur de meubles occasionnel : il a besoin d’une fraiseuse à lamelles, un outil électrique spécialement conçu pour ce système.

2

Collage des cloisons intermédiaires et des plaques de recouvrement

2 - Collage des cloisons intermédiaires et des plaques de recouvrement
Collage des cloisons intermédiaires et des plaques de recouvrement

Appliquez de la colle dans les trous des tourillons et sur les surfaces de collage des parois intermédiaires, et insérez les tourillons. Après avoir également appliqué un peu de colle dans les trous des plaques de recouvrement, assemblez le tout à l’équerre. Pressez l’assemblage à l’aide de serre-joints.

Remarque importante

Pressez avec soin tout assemblage collé à l’aide de serre-joints, jusqu’à ce que la colle soit sèche ; observez à cet égard les indications du fabricant. Pour presser, utilisez des cales en bois, afin de répartir la pression et d’éviter des marques de pression inesthétiques sur les pièces. Eliminez immédiatement la colle qui émerge à l’aide d’un chiffon humide.

3

Montage des supports de couvercle

Le couvercle du chemin de câbles repose sans fixation sur des baguettes étroites qui sont montées sur les faces intérieures des cloisons intermédiaires. De ce fait, à l’état fermé il forme une surface de rangement pratique, conjointement avec les plaques de recouvrement.

Prépercez à présent trois trous dans chaque support de couvercle ; chanfreinez-les sur le côté dirigé vers le centre du chemin de câbles. Alignez les supports par rapport aux équerres tel qu’illustré sur notre plan et montez-les à l’aide de la visseuse sans fil et des vis 3 x 16 mm.

Conseil pour le vissage de deux pièces en bois

Prépercez toujours la pièce dans laquelle la vis est insérée en premier de 0,5 à 1 mm plus grand que le diamètre de la vis ; le trou devrait être chanfreiné pour la tête de vis. Prépercez toujours la deuxième pièce 1 mm plus petit que le diamètre de la vis.

4

Perçage des trous de tourillons dans les équerres et les côtés

4 - Perçage des trous de tourillons dans les équerres et les côtés
Perçage des trous de tourillons dans les équerres et les côtés

Positionnez à présent les équerres collées constituées à partir des cloisons intermédiaires et des plaques de recouvrement ainsi que les deux côtés du corps – plaques de recouvrement dirigées vers le bas – sur votre plan de travail, tels qu’ils seront montés plus tard. Repérez les pièces à l’aide d’un symbole de triangle, de façon à ce que vous sachiez toujours pour la suite des opérations où sont positionnées les différentes pièces.

Procédez à nouveau tel que décrit à l’étape 1 : percez les trous des tourillons dans les arêtes des équerres, insérez les centreurs pour tourillons et reportez ainsi les positions des trous de perçage sur les côtés. Percez-y les trous tel que décrit, à l’aide de la butée de profondeur.

5

Collage des équerres et des côtés constituant le corps

5 - Collage des équerres et des côtés constituant le corps
Collage des équerres et des côtés constituant le corps

Pour l’assemblage par collage du corps, procédez tel que décrit à l’étape 2. Dans le cas d’assemblages par collage, il est particulièrement important d’exercer une pression au moyen de serre-joints, jusqu’à ce que la colle soit sèche. A cette occasion vous devriez contrôler à l’aide de l’équerre de menuisier ou du rapporteur d’angles si l’assemblage est d’équerre, et le cas échéant corriger la position des serre-joints.

6

Réalisation de la découpe pour câbles dans le plateau de table

6 - Réalisation de la découpe pour câbles dans le plateau de table
Réalisation de la découpe pour câbles dans le plateau de table

Afin de pouvoir faire passer les câbles avec les connecteurs dans le chemin de câbles entre les cloisons intermédiaires, il est nécessaire de découper une ouverture d’au moins 45 mm dans le plateau de table. Positionnez cette ouverture autant que possible latéralement et près du mur, mais bien évidemment devant le côté et la cloison intermédiaire arrière.

7

Vissage du corps et du plateau de table

7 - Vissage du corps et du plateau de table
Vissage du corps et du plateau de table

Posez le plateau de table sur les tréteaux avec le côté visible vers le haut, et alignez le corps par rapport au plateau de table. Tracez à l’aide d’un crayon les contours des côtés et des cloisons intermédiaires sur le plateau de table. Repérez respectivement au centre de ces contours trois positions de trous pour le vissage du plateau de table avec les côtés, et deux positions de trous pour le vissage avec les cloisons intermédiaires.

Percez les trous dans le plateau de table à l’aide de la perceuse et d’une mèche à bois de 4 mm, et chanfreinez-les par le bas. Posez à présent le corps sur les tréteaux – les plaques de recouvrement dirigées vers le bas – et alignez le plateau de table – côté inférieur dirigé vers le bas – par rapport au corps. Vous pouvez à présent monter confortablement le plateau de table à l’aide de la visseuse sans fil et des vis 4 x 50 mm. Observez ce faisant nos conseils concernant le vissage de deux pièces en bois figurant à l’étape 3.

8

Découpes des ouvertures pour les câbles dans le couvercle

8 - Découpes des ouvertures pour les câbles dans le couvercle
Découpes des ouvertures pour les câbles dans le couvercle

Le chemin de câbles est obturé en haut par un couvercle reposant entre les plaques de recouvrement et les côtés. Afin de pouvoir le soulever et d’acheminer les câbles à l’endroit souhaité hors du chemin de câbles, découpez trois ouvertures arrondies au niveau du bord arrière du couvercle.

Tracez tout d’abord ces ouvertures sur le couvercle à l’aide d’un crayon, conformément aux indications dimensionnelles figurant sur notre plan. Percez ensuite les extrémités arrondies à l’aide d’une mèche à façonner de 25 mm. Ouvrez à présent ces trous à l’aide de deux découpes réalisées avec la scie circulaire à partir du bord arrière – et le tour est joué : l’ouverture pour la poignée et les câbles est terminée.

9

Réalisation des barres d’accrochage

9 - Réalisation des barres d’accrochage
Réalisation des barres d’accrochage

Découpez les deux barres d’accrochage à partir d’une plaque d’une longueur de 750 mm et d’une largeur de 70 mm. Réglez à cet égard la lame de la scie circulaire sur 45° et découpez la plaque des barres d’accrochage dans le sens de la longueur. L’une des barres d’accrochage réalisée est fixée plus tard au mur à l’aide de chevilles, avec le côté pointu dirigé vers le haut, et l’autre est vissée sur la cloison intermédiaire arrière du corps avec le côté pointu dirigé vers le bas.

Prépercez respectivement trois trous dans les barres d’accrochage et chanfreinez-les sur leur surface la plus large. Montez l’une des barres d’accrochage sur le corps à l’aide de la visseuse sans fil et des vis 4 x 35 mm.

10

Réalisation des pieds

10 - Réalisation des pieds
Réalisation des pieds

Chanfreinez les pieds d’une longueur d’origine de 955 mm selon un angle de 20°, respectivement 70°. La solution la plus simple est d’utiliser une scie à onglet sur laquelle vous pouvez simplement régler l’angle. Mais il est également possible d’utiliser une scie sauteuse : tracez les lignes de coupe à l’aide d’un crayon sur le bois, fixez la plaque de pied sur votre plan de travail au moyen de serre-joints de manière à ce que l’extrémité à usiner dépasse latéralement et réalisez la découpe supérieure et inférieure selon l’angle nécessaire.

11

Vissage des pieds et du corps

11 - Vissage des pieds et du corps
Vissage des pieds et du corps Vissage des pieds et du corps

Positionnez le corps avec le plateau de table vissé en-dessous sur votre plan de travail de façon à ce que l’un des côtés dépasse légèrement du bord de la table. Fixez à présent l’un des pieds au moyen de serre-joints sur le côté, tel que vous souhaitez le monter plus tard, et tracez sa position sur le côté à l’aide d’un crayon. Procédez de la même manière pour l’autre côté du corps.

Prépercez les côtés, quatre fois par pied. Chanfreinez les trous par l’intérieur. Fixez à présent à nouveau les pieds au moyen de serre-joints et montez-les de l’intérieur à l’aide de la visseuse sans fil et des vis 4 x 35 mm. Observez ce faisant nos conseils concernant l’assemblage de deux pièces en bois indiqués à l’étape 3.

12

Ponçage de la surface de bois

12 - Ponçage de la surface de bois
Ponçage de la surface de bois

Afin de pouvoir traiter la surface dans les meilleures conditions possibles, vous devriez vous y consacrer avant l’assemblage du meuble.

Cassez tout d’abord toutes les arêtes, en les traitant selon un angle de 45° avec du papier abrasif de 120 ou de 180, afin qu’il en résulte un petit chanfrein. Poncez tout d’abord les surfaces visibles à l’aide de votre ponceuse, toujours dans le sens des veines du bois (papier abrasif de 120, 180), puis avec du papier abrasif plus fin (jusqu’à 240).

Frottez ensuite les surfaces à l’aide d’une éponge humidifiée. Lors du séchage, les fibres de bois séparées se redressent ; éliminez-les ensuite avec précaution à l’aide d’un papier abrasif de 180. Le bois est alors prêt pour le traitement de surface. Petit conseil : veillez à ce que le papier abrasif ne soit pas trop émoussé, afin de couper les fibres de bois et non pas de les presser.

13

Teinture de la surface

13 - Teinture de la surface
Teinture de la surface

On désigne par le terme de teinture la coloration du bois. La teinture peut être appliquée avec un pistolet à peinture. Après l’application de la teinture, le bois n’a pas encore de protection de surface ; celle-ci est seulement obtenue par application de cire ou de peinture.

Lisez tout d’abord avec soin les consignes de traitement et de sécurité du fabricant. Travaillez dans un local bien ventilé et évitez d’y fumer, d’y manger ou d’y boire.

Si, dans une prochaine étape, vous souhaitez appliquer un autre produit avec votre pistolet à peinture, vous devriez changer de réservoir de peinture.

Conseil pour la teinture

Travaillez sur des surfaces verticales, toujours de bas en haut. Etant donné que la teinture est fluide et que la surface du bois est fortement absorbante, la teinture risque sinon de s’écouler vers le bas et de former des coulures qui resteront visibles.

14

Revêtement de peinture des surfaces

14 - Revêtement de peinture des surfaces
Revêtement de peinture des surfaces

Remplissez la peinture dans le réservoir de peinture et diluez-la avec un peu d’eau si nécessaire. Réglez ensuite sur une plaque d’essai le jet de la buse et la quantité de peinture au moyen de la molette. Le jet peut être réglé à l’horizontale ou à la verticale pour les surfaces et de forme conique pour les bords.

Appliquez à présent la première couche de vernis fine. Commencez par les bords, puis traitez les surfaces selon des tracés réguliers et parallèles.

A cette occasion, comme pour le frottement à l’aide d’une éponge humidifiée, des fibres de bois peuvent à nouveau se relever ; éliminez-les avec précaution après le séchage de la peinture dans le sens des veines du bois, à l’aide de papier abrasif de 220 ou de 240.

Utilisez pour la deuxième couche de peinture le même vernis transparent que pour la couche d’apprêt. Cette fois-ci vous pourrez appliquer davantage de vernis. Commencez à nouveau par les bords, puis traitez les surfaces selon des tracés réguliers et parallèles.

Conseil pour la peinture

Les peintures sont disponibles selon de nombreuses variantes, et pour tous les prix. La possibilité de mise en œuvre, votre équipement technique chez vous et les exigences en matière de qualité et de durabilité de la surface sont les facteurs décisifs pour le choix de la peinture. Faites-vous conseiller dans le commerce spécialisé. Et si vous ne disposez pas d’une grande expérience en matière de peinture, il est recommandé de s’exercer un peu auparavant sur une pièce de test. Vous obtiendrez très rapidement un excellent résultat avec des peintures acryliques. Ces peintures diluables à l’eau s’appliquent très facilement et rapidement avec un pistolet à peinture.

15

C’est terminé !

15 - C’est terminé !
C’est terminé !


Recommandations de produits

Scie sauteuse - PST 900 PEL Scie sauteuse

PST 900 PEL


Mention juridique

Bosch ne fournit aucune garantie quant au contenu et à l’exactitude des notices proposées. Bosch décline également toute responsabilité quant à l’utilisation de ces notices. Pour votre sécurité, veuillez prendre toutes les précautions nécessaires.


 

Conseils utilisateurs

Pour toutes les questions sur nos produits et leurs utilisations

0 811 360 122

Lundi - vendredi: 08h00 à 12h30
13h30 à 17h00


Contact e-mail

Recherche de revendeurs

 
 
 
FR
Mémoriser
Mémorisé
Acheter
Supprimer filtre
Afficher filtre
Supprimer filtre
Merci pour votre évaluation
Merci pour votre évaluation
Afficher autres projets
Effacer autres projets
Masquer les variantes d’article
Afficher variantes d’article
Fermer conseil d’utilisation
Ouvrir conseil d’utilisation
Lire rapport d’expérience
Fermer rapport d’expérience
Effacer liste de matériel détaillée
Afficher la liste de matériel détaillée
Liste comparative
Produits
Produit
Afficher autres recommandations
Effacer autres recommandations